La maison connectée : les solutions complètes

La domotique, vous le savez, fait face à une véritable demande. Mais pour y répondre, il ne suffit pas toujours de savoir de quoi on parle. Protocoles, coût, conception de l’installation… Par où commencer pour équiper un particulier ou un professionnel selon ses besoins ? Voici toutes les clés pour concevoir une installation complète.

Avant tout, bien définir ses besoins

Une installation domotique, c’est toujours du sur-mesure, parfaitement adapté à un logement ou à un bâtiment. Donc la première étape pour satisfaire les utilisateurs, c’est avant tout de comprendre leurs besoins.

Quand ils disent « je veux me sentir en sécurité », est-ce qu’un portier vidéo suffirait ou une alarme sur tous les points d’entrée de la maison, ou un détecteur de présence dans le jardin ? Quand ils disent « je veux contrôler ma consommation d’énergie », s’agit-il d’une installation de chauffage centralisé facile à piloter ou de radiateurs indépendants ? Quand ils disent « je veux que ma maison se gère en mon absence », veulent-ils parler des volets, des alarmes, des portes qui s’ouvrent pour laisser entrer les proches, de l’arrosage des plantes ? Un véritable travail d’écoute préalable à toute installation efficace.

Choisir le protocole

Le protocole, c’est le langage qui permet aux objets connectés de se comprendre car non, ils ne parlent pas tous le même langage. Dans une même installation, il est donc essentiel de choisir un protocole.

Il en existe beaucoup. Dans la durée, il est recommandé de choisir un protocole ouvert pour vos clients, c’est-à-dire un langage utilisé par plusieurs marques ou plusieurs fabricants (à l’inverse d’un protocole dit fermé ou protocole propriétaire). Pourquoi ? Parce que si la marque venait à disparaître, vous ne pourriez plus mettre à jour l’installation domotique ou choisir des équipements supplémentaires. A l’inverse, un protocole ouvert vient s’enrichir chaque jour de nouveaux produits compatibles. Parmi les principaux protocoles ouverts, on peut citer : le Z-wave, le Zigbee, l’EnOcean.

Définir les différents éléments domotiques dont on a besoin

Une installation complète fonctionne avec plusieurs éléments : un centre de contrôle, des capteurs qui évaluent la situation et des acteurs qui sont capables de mettre en fonction les objets.

Le centre de contrôle ou la box, c’est un peu le cerveau de l’installation ou le chef d’orchestre. C’est elle qui doit donner les ordres aux objets en fonction des scénarios que vous avez programmés. Autant choisir une box adaptée aux besoins de l’installation. Certaines sont spécialisées dans le pilotage du chauffage par exemple.

Les capteurs de température, d’ensoleillement, d’humidité, de présence… C’est grâce à eux que la maison peut réagir aux événements. Comme ouvrir la porte à une silhouette connue ou déclencher le chauffage quand la température baisse dehors.

Les acteurs déclenchent des actions. Soit les objets sont connectés d’origine (une ampoule connectée par exemple), soit ils peuvent le devenir s’ils sont équipés de prises connectées par exemple ou d’interrupteurs connectés (comme le lave-linge par exemple).

Il est maintenant possible de définir la liste des besoins pour composer l’installation complète de vos clients.

 

Connecter une maison, combien ça coûte ?

Pour les box, comptez un budget de 150 à 600 € pour une box classique, adaptée aux besoins des particuliers. Il existe des box spécialisées beaucoup plus chères. Mieux vaut prendre le temps de comparer les possibilités des unes et des autres pour faire le bon choix car on ne remplace pas une box tous les ans.

Pour le reste, chaque périphérique a un prix différent selon ses options et la marque. Voici quelques exemples.

  • Pour automatiser les volets, compter 50 € par périphérique. A multiplier donc par le nombre de volets.
  • Pour le chauffage, s’il est centralisé, un thermostat connecté coûte environ 200 €.
  • Pour l’éclairage, compter environ 50 € par interrupteur connecté, à multiplier donc par le nombre de lampes à connecter.
  • Ensuite, pour piloter des appareils gourmands en énergie, il faut ajouter 50 € par appareil.

La bonne nouvelle, c’est qu’une fois la box choisie, on peut équiper la maison ou les locaux professionnels progressivement sans refaire l’installation.

 

Le coup de cœur Sonepar : la domotique Delta Dore

Avec la domotique Delta Dore et son application Tydom (iOS, Android), il est possible de piloter sa maison du bout des doigts depuis sa tablette ou son smartphone, 24h/24, du bureau ou depuis le bout du monde. Température, éclairage, chauffage, ouverture des portes ou des volets, la box sait tout faire.

Delta Dore travaille à proposer la solution la plus universelle possible pour être compatible avec un large choix d’équipements connectés, de différentes marques.